Twitter RSS YouTube Flickr
Chemin Néocatéchuménal

Missio ad gentes

En 2006, Benoit XVI a inauguré cette nouvelle forme d’évangélisation en envoyant les 7 premières missio ad gentes. Chacune d’elles est constituée d’un presbytre, accompagné de 4-5 familles avec plusieurs enfants. À la demande des évêques, la famille reçoit le mandat d’évangéliser des zones déchristianisées ou païennes, en ayant la mission de montrer une communauté chrétienne dans laquelle « ils soient parfaitement un pour que le monde croit ».

Jean-Paul II, dans le VIe Symposium des Evêques Européens en 1985, a indiqué que pour répondre à la sécularisation de l’Europe il était nécessaire de retourner au premier modèle apostolique.

Ainsi, ces missio ad gentes, imitant la domus ecclesiae, se réunissent dans des maisons, au milieu des non-baptisés et de ceux qui se sont éloignés de l’église.

Douze années après le premier envoi, il résulte que beaucoup de gens, éloignés de l’église et de païens qui n’étaient jamais entrés dans une église, sont accueillis dans ces communautés chrétiennes et commencent un itinéraire de conversion ou se rapprochent à nouveau de la foi.

Ces communautés – qui ne partent pas d’un espace sacré, mais qui vivent au milieu du monde – constituent une vraie « cour des gentils où les hommes peuvent s’approcher de Dieu sans le connaître », comme l’a précisé Benoît XVI dans le discours à la Curie romaine en 2009.

Les fruits de communion et d’unité qui se donnent à l’intérieur de la famille elle-même, entre parents et enfants, sont un élément extraordinaire de cette expérience.

Le 18 mars 2016, le Pape François a envoyé 250 familles, constituant ainsi 50 nouvelles missio ad gentes dans les cinq continents. Durant cette rencontre, François lui-même a expliqué en quoi consiste cette modalité missionnaire en disant : « les missio ad gentes se constituent à la demande des diocèses auxquelles elles sont destinées et elles sont formés par 4-5 familles –la plupart d’entre elles a plus de quatre enfants-, un presbytre, un jeune homme et deux sœurs. Tous ensemble, ils forment une communauté qui a la mission de donner des nouveaux signes de la foi, qui attirent les hommes à la beauté de l’Evangile ».

Le Pape Benoit XVI, entre 2006 et 2012, a envoyé 58 missio ad gentes et le Pape François en a envoyé 128.

Le 5 mai 2018, lors de la rencontre internationale qui s’est déroulée à l’occasion du 50e anniversaire de la naissance de la première communauté du Chemin à Rome, célébrée à Tor Vergata, le Pape François a envoyé 34 nouvelles missio ad gentes.

Le nombre de familles du Chemin qui sont en mission pour la nouvelle évangélisation est de 1668, avec 6000 enfants environ, dans 108 pays des 5 continents, en y incluant les 216 missio ad gentes envoyées en 62 nations.