Audience aux Néocatéchumènes Madrilènes 23 mars 1984

Audience aux Néocatéchumènes Madrilènes 23 mars 1984

Saint Jean-Paul II

Cité du Vatican – Salle du Consistoire, 23 mars 1984 *

Le Pape a reçu ce matin en audience des membres des Communautés Néocatéchuménales de quatre paroisses de Madrid. Prononçant un bref discours de salutations et après avoir remercié les Néocatéchumènes espagnols pour leur visite « signe d’adhésion au successeur de Pierre, comme garantie de fidélité ecclésiale », le Pape les a exhortés à enraciner leur vie dans la foi reçue des Apôtres et enseignée par les Pères de l’Église, afin qu’elle soit « la lumière qui illumine chaque pas de votre chemin vers le Père ».

Voici le discours prononcé par le Saint Père :

Chers frères et sœurs,

Je suis heureux de pouvoir recevoir ce matin votre important groupe, composé de membres des Communautés Néocatéchuménales des paroisses madrilènes de Saint Joseph, Saint Sébastien, de la Vierge de la Paloma et de Saint Roch.

En vous adressant mes cordiales salutations, je désire l’étendre aussi aux membres des autres communautés de vos paroisses et de manière particulière à vos curés ici présents, qui vous ont tant aidés dans votre rencontre vitale avec le Christ.

Je vous remercie pour cette visite qui veut être, près de la tombe du premier apôtre, un acte d’adhésion au successeur de Pierre, comme garantie de la fidélité ecclésiale et qui s’insère dans l’itinéraire de foi que vous êtes en train de parcourir.

Je sais que, ces derniers temps, vous avez consacré une attention toute spéciale à l’étude des articles du Credo, pour votre propre formation et pour pouvoir aider les autres chrétiens et les familles.

Pour ma part, je vous encourage à enraciner solidement votre vie dans la foi reçue des apôtres et enseignée par les Pères de l’Église, et qui doit être la lumière qui illumine chaque pas de votre chemin vers le Père.

Je me réjouis aussi de savoir que dans ce programme de pèlerinage à Rome, vous avez prévu la visite d’un sanctuaire marial comme celui de Lorette, pour placer votre existence sous la protection maternelle de la Vierge Marie, la Mère du Christ et de l’Église.

Elle, en étant la Mère du Christ de notre foi, fut la première et la meilleure imitatrice de son Fils. Elle est un sentier lumineux qui conduit au centre du mystère de Jésus Christ (cf. Pauli VI, Marialis Cultus, 25). Elle, par son exemple, nous enseigne à nous engager dans l’Église, pour que se forme sans cesse, dans les hommes du monde d’aujourd’hui, l’image de son Fils. Elle qui avec sa vie et son sacrifice a collaboré avec amour à l’œuvre de Jésus (cf. Lumen Gentium, 60ss), désire continuer à nous enseigner la valeur de chaque homme et les motifs profonds pour l’aimer, sans distinction et sans réserve. C’est pourquoi, accueillez Marie comme véritable mère, comme maîtresse, comme guide et exemple dans toute votre vie. Parce que loin d’offusquer la nécessaire orientation christologique de votre vie, elle la facilitera.

Avec ces vœux, je vous encourage sur votre chemin, pour que toujours unis à vos évêques et prêtres, et en communion fraternelle avec les autres mouvements de spiritualité et d’apostolat dûment reconnus, vous offriez votre généreuse contribution à l’Église de notre époque.

Ceci je le demande pour vous au Seigneur, vous donnant ma Bénédiction Apostolique.

(*) Cf. «L’Osservatore Romano», 24 mars 1984.