Visite à la paroisse Sainte Rita à Tor Bella Monica 22 janvier 1984

Visite à la paroisse Sainte Rita à Tor Bella Monica 22 janvier 1984

Saint Jean-Paul II

Rome, 22 janvier 1984 *

Le Père Giuseppe a présenté au Saint Père l’histoire de la Communauté : une vie de prière, de catéchèse, d’approfondissement de l’Écriture, pour une meilleure préparation à la mission d’évangélisation.

Un jeune représentant de la Communauté Néocatéchuménale, marié et père trois enfants, a voulu ensuite témoigner et dire combien la découverte de l’Église-Mère avait coïncidé avec sa conversion personnelle. « Avant, a-t-il ajouté, je vivais dans une profonde indifférence religieuse et dans un grand relativisme moral. Mais le Seigneur a eu miséricorde de moi » .

Jean-Paul II a voulu souligner dans son discours comment :

… le chemin de la foi ne peut jamais s’arrêter. Il ne peut pas s’arrêter avec le Baptême, ni avec la Première Communion, il ne peut pas s’arrêter avec la Confirmation, ni avec le Sacrement du Mariage. La foi doit toujours être un chemin. Elle doit toujours être une redécouverte. À travers elle et ses merveilles, nous puisons, en un certain sens, à la réalité de Dieu. Les Néocatéchumènes sont guidés par cette idée et s’efforcent de cheminer, plus honnêtement, dans la foi personnelle, dans la foi communautaire, dans la foi de l’Église.

(*) Cf. « L’Osservatore Romano », 23-24 janvier 1984.