Le Journal Télévisé 1 (TG1) et le Journal Télévisé 2 (TG2) de la télévision italienne RAI on émis hier après-midi, le 16 mars 2020, une nouvelle inéxacte relative à deux rencontres d’une des communautés néocatechuménales à ATENA LUCANA et SALA CONSILINA (Campagna).

La rencontre des fidèles du Chemin ont eu lieu le 28 et 29 fevrier dans un hôtel de Atena Lucana (alors qu’à Naples se jouait le match Naples-Turin : en stade ouvert avec 55.000 spectateurs) et aucune ordonnance du Gouverneur qui interdissait la rencontre (l’Ordonnance du 26 Février se réferait exclusivement à deux autres Mairies de la Campagna MONTANO ANTILIA et CERASO). 

L’Evêque même de Teggiano-Policastro, Mgr. Antonio de Luca, ha déclaré que les frères du Chemin ont célébré l’Eucharistie sans baiser de ma paix et recevant l’hostie en mai, respectant les consignes reçues pout les diocèses dans les premiers jours

hLa rencontre dans la SALA CONSILINA à eu lieu le mars dans l’après-midi, après 18h30. La communiqué de la CEI (Conférence Episcopale Italienne) et celui de la Conférence Episcopale de la Campagna datent du 5 mars : et donc il n’y avait encore pas d’interdiction pour les rencontres. De plus l’ordonnances du President du Conseil pour toute l’Italie date du 9 mars.

Comment peut-on alors accuser les néocatéchumènes de désobeissance, ou même de simple inattention par rapport à ces deux documents des Evêques et des autorités civiles ?Les nouvelles données sont nuisibles à la bonne réputation et à l’image du Chemin et doivent être niées, avec l’obligation de les rectifier selon les lois en vigueur, précisément en ce moment difficile où de nombreux frères en Italie et dans le monde entier tentent d’apporter leur aide et leur témoignage en faveur de tant de personnes faibles, frappées par le virus, et leur collaboration dans diverses structures et centres de santé.

Avocat Docteur Adelchi Chinaglia

Père Ezequiel Pasotti

(Bureau de Presse du Chemin Néocatéchuménal)