KIEV.- Un an après de la rencontre du Chemin Néocatéchuménal avec le Pape François- à l’occasion du 50ème anniversaire du début du Chemin à Rome- la capitale de l’Ukraine accueillera une nouvelle rencontre dans laquelle participeront les pays de la vielle URSS et la Pologne.

Il s’agit d’une rencontre vocationnelle qui aura lieu dans le « Palaz Ucraina », ce samedi 11 mai même et qui sera guidé par l’équipe responsable au niveau international du Chemin, Kiko Argüello, María Ascensión Romero et le P. Mario Pezzi.

Dans la rencontre, après la présentation de l’assemblée, Argüello annoncera le Kerigma, la Bonne Nouvelle de la mort et de la résurrection du Christ. Puis, il demandera des vocations au sacerdoce et la vie contemplative et invitera aux familles qui sentent l’appel de Dieu à donner leur disponibilité pour aller en mission n’importe où dans le monde.

Face aux horreurs du communisme pendant l’URSS, cette rencontre sera un motif pour remercier dans cette ville « berceau de la cultura chrétienne de tout l’orient européen », comme il a dit Jean Paul II en 2001, pour le sang qui ont versé tant des martyrs offrant leur propre vie pour les hommes et l’Evangile.

Elle sera presidée par Monseigneur Vitaliy Kryvytskyi, évêque de Kiev-Zhytomyr, il sera accompagné par 7 autres évêques de l’Ukraine. Dont, 2 font partie aux Eglises Greco-catoliques. Il assistera aussi le premier secrétaire de la Nonciature Apostolique dans le pays, ainsi que 130 prêtres, dont ceux plusieurs de l’Eglise greco-catolique. Ils se joindront aussi des représentants des autres Eglises comme l’Orthodoxe ou la Protestante.

Parmi les autorités civiles qui se rendront à la rencontre se trouvent quelques ministres de l’Ukraine, par exemple l’Ambassadrice de l’Espagne, Silvia Josefina Cortés Martín.

Elle est aussi prévue la présence des séminaires Redemptoris Mater de Kiev, Vinnytsia, Uzhgorod, Varsovia, Talin y Riga; et aussi deux séminaires dicésains de l’Ukraine.

Au total, on attend la présence de plus de 4.200 personnes provenantes de laMoldavie, de la Géorgie, du Kazakhstan, d’Estonie, de la Russie, de la Lettonie, de la Biélorussie, de la Lituanie, de la Pologne et bien sûr de l’Ukraine.

Pape François: « Le Chemin est un don de Dieu »

Dans la rencontre qui s’est tenue à Tor Vergata (Rome) le 5 mai 2018, le Pape François affirma que le Chemin « est un don de Dieu pour l’Eglise de notre temps ».

A plusieures reprises, le Saint Père a montré son soutien a ce charisme, et plus concrètement à Kiko Argüello, María Ascensión Romero et au P. Mario Pezzi, les invitants à continuer avec leur action évangélisatrice autour du monde.

Le Chemin en Ukraine

Le Chemin Néocatéchuménal en Ukraine a commencé précisement de pair du P. Mario Pezzi en 1984, qui fut le premier missionaire-itinérant à porter ce charisme dans le pays à côté du P. Janez Bokavsek. Grâce à cette petite sémence du Kerigma pendant le communismd, le Chemin est actuellement une réalité avec plus ou moins 3.000 frères réunis en 80 communautés présentes dans chacune des diocèses catoliques et quelques greco-catoliques de l’Ukraine.

Dans le pays il y a 8 missio ad gentes, ainsi comme quelques familles en mission, frères et soeurs en mission et 3 séminaires internationaux missionaires Redemptoris Mater, dont 12 prêtres ont été déjà ordonnés.

Pour la première fois ils seront réunis les frères de toutes les communautés du Chemin de l’Ukraine.

Pour regarder la vidéo au complet de la rencontre: www.youtube.com/watch?v=rZy7ZIE7TSI&t=411s