Rome, le 10/09/2018. – Lors d’une convivence dans la localité italienne de Porto San Giorgio, le samedi 8 septembre, le Pape François a surpris en appelant au téléphone  l’initiateur et responsable international du Chemin, Kiko Argüello, et en invitant 800 séminaristes réunis à regarder « toujours le Seigneur ».

Dans l’après-midi du samedi dernier, l’équipe internationale responsable du Chemin, composée par Kiko Argüello, Maria Ascensión Romero et le P. Mario Pezzi, était réunie avec plus de 1200 personnes (catéchistes itinérants des nations où il y a des séminaires Redemptoris Mater, ainsi que de nombreux prêtres, 11 évêques, 200 nouveaux séminaristes et beaucoup d’autres séminaristes avec plusieurs années de formation provenant de divers séminaires), lorsque le Pontife a téléphoné et a dirigé un mot d’encouragement.

De l’autre côté de la ligne téléphonique, le Saint-Père a consacré un salut aux personnes présentes, moment où Kiko lui a manifesté l’affection et le soutien du Chemin Néocatéchuménal en ces moments difficiles.

« Regardez toujours vers le Seigneur! Courage! Courage! », dit en même temps le Pape François quand Kiko lui a demandé un mot pour tous ceux qui étaient là réunis.

Comme toute l’assemblée restait silencieuse attendant que le Pape continue, ce fut le Pontife lui-même qui ajouta : « Avez-vous compris? » à ce que tout le monde a répondu avec un « oui! » sonore suivi d’applaudissements chaleureux prolongés.

Le Pape François a offert après sa bénédiction à tous ceux qui étaient présents.

Le Chemin Néocatéchuménal compte depuis ce cours avec 122 séminaires Redemptoris Mater dans le monde entier après que 2 autres aient été érigés en Colombie et en République dominicaine.

Les 200 nouveaux séminaristes réunis à cette convivence ont réalisé un processus de discernement et maintenant ils commenceront sa formation dans ces éminaries diocésains et missionaires.

Dans la convivnce vocationnelle ils ont participé aussi 11 evêques, dont plusieurs d’entre eux ont érigé un séminaire Redemptoris Mater dans leur diocèse. Ils ont assisté aussi les formateurs des mêmes.

La convivence est conclue le dimanche 9 septembre avec une eucharistie dans laquelle Kiko a invité aux séminaristes « à parler correctement, c’est-à-dire, à proclamer le Kérygme, qui est véritablement ce qui guérit les gens » et à scruter et lire chaque jour la Parole de Dieu.

De sa part le P. Mario Pezzi dans l’homélie il a invité aux jeunes à ne pas penser au futur, à ne pas avoir peur et à se laisser conduire par Jesuchrist.

Rencontres vocationnelles et proximité au Pape François

Le mois d’août dernier, le Chemin Néocatéchuménal a célébré deux rencontres vocationnelles à caractère international à Rome (Italie) et à Murcie (Espagne).

Le premier a eu lieu le 12 août au Circus Maximus de Rome comme point culminant d’un grand pèlerinage organisée par la Conférence épiscopale italienne et le lendemain une veillée de prière présidée au même endroit par le Pape François. La rencontre, présidée par le vicaire du Pape pour le diocèse de Rome, le cardinal Angelo De Donatis, a réuni quelques 12000 jeunes venus d’Italie et d’autres pays d’Europe.

Dans la rencontre, plus ou moins 200 garçons, 100 filles et d’autres 100 familles se sont montrés disposés à rentrer au séminaire, à la vie consacrée et la mission, respectivement.

La cité murcienne de Saint Pierre du Pinatar (Espagne) a accueilli une autre rencontre le 26 août dont ils ont assistés 25.000 jeunes de l’Espagne, Portugal et d’autres pays de l’Europe.

L’Evêque du diocèse de Cartagena, Mgr. José Manuel Lorca Planes a été chargé de le présider.

300 garçons, 300 filles et 200 familles se sont offerts aussi pour le sacerdoce, la vie consacrée et la mission.

Avant la première rencontre à Rome, l’équipe responsable du Chemin a informé au Pape François de la réalisation des deux rencontres, il a rénové son affection et la communion et a assuré les prières de tout le Chemin pour lui.