Née en Espagne à Olvega (Soria) le 24 novembre 1930, elle passe son enfance à Tudela (Navarre). Elle sent depuis sa jeunesse la vocation missionnaire, sous l’influence de l’esprit de saint François Xavier. Elle étudie la chimie à l’Université de Madrid. Elle fait partie pendant quelques années de « l’Institut des Missionnaires du Christ Jésus » et étudie la théologie à Valence. En 1964, elle fait la connaissance de Kiko Argüello dans les baraques de Palomeras Altas à Madrid, et après avoir annoncé l’Évangile aux pauvres avec qui ils vivent, le Seigneur les porte à une synthèse théologico-catéchétique fondée sur la Parole de Dieu, la liturgie et la communauté, qui sera la base du Chemin Néocatéchuménal dont les Statuts sont approuvés par le Saint Siège en 2008. L’archevêque de Madrid d’alors, Mgr Casimiro Morcillo, les encourage à le diffuser dans les paroisses. Pendant plus de 50 ans, avec Kiko Argüello, elle donne sa vie en annonçant l’Évangile dans le monde entier. Elle avait un amour immense pour Jésus-Christ, l’Église, la Vierge, le Pape, la liturgie, l’Écriture sainte et les racines juives du Christianisme. Elle meurt à Madrid le 19 juillet 2016.

PRIÈRE POUR LA DÉVOTION PRIVÉE

Pour demander des grâces et des faveurs par l’intercession de Carmen Hernandez
Ô Dieu,
qui, en élisant Carmen Hernandez
comme co-initiatrice du Chemin Néocatéchuménal,
lui a donné un grand amour pour Jésus-Christ et pour l’Église,
pour l’Écriture sainte et la prière liturgique,
un zèle ardent pour l’annonce itinérante de l’Évangile,
et la fidélité à toi dans l’épreuve de la croix,
accorde-moi, par son intercession,
d’être fidèle au baptême que j’ai reçu
et si c’est ta volonté, la grâce que je te demande.
Par Jésus-Christ, notre Seigneur. Amen.
Notre Père. Je te salue, Marie. Gloire au Père.
En conformité avec les décrets de Urbain VIII, on ne prétend en rien anticiper
le jugement de l’autorité de l’Église. AVEC LICENCE ECCLÉSIASTIQUE.
Partager: